Au restaurant : les droits des clients

Les droits des clients au restaurant sont trop souvent méconnus des clients eux-mêmes, aussi il serait bon de les revoir un peu. Les enfants, même en bas âge, dans le cas d’un nourrisson qui ne consomme donc pas, seront comptés par le restaurateur pour le couvert. Mais il doit en préciser le prix au préalable, soit sur le menu soit sur la carte.

Que dit la réglementation ?

Dans le cas où un enfant dans une chaise haute fait une chute, cela relève de la responsabilité du restaurateur. Celui-ci a parfaitement le droit d’interdire l’accès des animaux dans son établissement, surtout les chiens. S’il les admet, le client qui en est le maître est dans l’obligation de tenir son animal en laisse. La réglementation n’entre pas dans les questions de prix. Aussi, le restaurateur est libre de pratiquer ses prix mais il doit absolument en informer la clientèle aussi bien par un affichage externe que par un affichage interne. Donc, à l’extérieur, le menu ou la carte avec le prix de 5 vins ou à défaut, de 5 boissons que l’on y sert habituellement.

L’eau et la question de l’addition

Lorsque le serveur demande la boisson que le client désire boire, celui-ci peut ne réclamer que de l’eau. Et le client peut refuser de l’eau minérale proposée et demander une carafe d’eau qui est normalement gratuite. Le restaurateur doit remettre une addition à chaque client à la fin du repas, au moment de servir le café ou le dessert aussi par exemple. Les mentions obligatoires sont : le prix total à payer, le détail de toutes les prestations fournies, la date et l’adresse de l’établissement. Tout client a donc le droit de demander les détails de la note si le restaurateur se contente de n’inscrire que le montant global sur la note.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *